Archives mensuelles : avril 2012

Il faut INTERDIRE le CORAN en EUROPE

Depuis que j’ai lu le Coran, je crois à l’existence du Diable et de l’Enfer !

car ce « livre » abject, monstrueux, démoniaque,  et pour tout dire satanique , en provient directement !

Houria Bouteldja a raison sur au moins un point :

il y aura un avant et un après Mohamed Merah !

tous ceux qui ont connu et se sont « occupés » de cette bête féroce ont affirmé que c’est à partir du jour où il s’est mis à lire le Coran qu’il ne s’est plus contenté d’être une « racaille » comme il y en a tant, agressant les vieilles dames et personnes faibles, dealant de la drogue, participant à des tournantes, caillassant des bus ou allumant des incendies, etc..etc.., et qu’il a visé des objectifs dits « politiques », en fait terroristes.

Si le Coran n’avait pas été disponible pour lui , les enfants juifs, qu’il a assassinés en les poursuivant dans la cour de leur école pour leur tirer une balle dans la tête, seraient toujours vivants !

certes il s’agit là d’un voeu pieux, car même si l’on parvient un jour à interdire le Coran à la vente sur le territoire français, ou européen, il y aura encore Internet.

Il reste que lorsqu’on veut on peut : ainsi les sites pédophiles existent encore, hélas, mais ceux qui les regardent s’exposent à de lourdes peines !

Il faut interdire le Coran en Europe, terre de civilisation, parce que ce livre est un appel constant à la haine antisémite et christianophobe !

rien que cet argument suffit !

voici un article du grand islamologue Francis Percy Blake, l’un des meilleurs spécialsites mondiaux de la question, qui est sans appel :

http://coranix.org/archicoray/2004/04avr/735.htm

j’en extrais ceci concernant les appels à la haine antisémites ou christianophobes :

(ce sont des versets de la Sourate 4 :

http://islamfrance.free.fr/doc/coran/sourate/4.html )

« Verset 46

Version 1 : « Il en est parmi les Juifs qui détournent les mots de leur sens, et disent : « Nous avions entendu, mais nous avons désobéi », « Ecoute sans qu’il te soit donné d’entendre », et favorise nous « Raina », tordant la langue et attaquant la religion. Si au contraire ils disaient : « Nous avons entendu et nous avons obéi », « Ecoute », et « Regarde-nous›, ce serait meilleur pour eux, et plus droit. Mais Allah les a maudits à cause de leur mécréance ; leur foi est donc bien médiocre. »

Version 2 :« Il y a des juifs qui changent le sens des mots. Ils disent : nous avons écouté et désobéi. Ou bien : Entends sans qu’on te parle. Ou encore : Considère-nous. Ils gauchissent le langage et attaquent la religion. S’ils disaient : Nous avons écouté et obéi ! Ou : Entends ! Ou : Regarde-nous ! C’aurait été meilleur et plus vrai. Que Dieu maudisse ces infidèles. Ils n’ont guère de foi. »

L’article 29 de la Loi du 29 Juillet 1881 stipule que « Toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation . La publication directe ou par voie de reproduction de cette allégation ou de cette imputation est punissable, même si elle est faite sous forme dubitative ou si elle vise une personne ou un corps non expressément nommés, mais dont l’identification est rendue possible par les termes des discours, cris, menaces, écrits ou imprimés, placards ou affiches incriminés. » L’article 32 de la même Loi stipule que « La diffamation commise par les mêmes moyens envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée sera punie d’un an d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement. »

Le verset 46 relève de cet article de Loi étant donné que les auteurs de ce texte stipulent que parmi le peuple juif il en est des est mécréants (ou « infidèles » dans la version 2), ce qui relève « d’une diffamation envers d’un groupe de personnes à raison de leur appartenance à une religion déterminée. »

Verset 47

Version 1 : « Ô vous à qui on a donné le Livre, croyez à ce que Nous avons fait descendre, en confirmation de ce que vous aviez déjà, avant que Nous effacions des visages et les retournions sens devant derrière, ou que Nous les maudissions comme Nous avons maudit les gens du Sabbat. Car le commandement d’Allah est toujours exécuté. »

Version 2 : « Vous qui avez le livre, croyez à ce que nous révélons et qui confirme ce que vous aviez. Croyez avant que nous n’effacions les visages et ne les ramenions à leur premier aspect ou que nous ne les maudissions comme nous maudissions les transgresseurs du sabbat ; et l’ordre de Dieu fut exécuté. Dieu ne pardonne pas qu’on lui ajoute des dieux. Les autres péchés, Dieu les pardonne à qui il veut, mais ajouter des dieux est un péché sans borne. »

Les auteurs du Coran nomment le peuple juif « les gens du Sabbat » ou « les transgresseurs du Sabbat » . Le Coran étant un livre à caractère religieux, ses écrivains disent qu’ils ont maudit le peuple juif au nom du groupe religieux qu’ils représentent, et incitent donc les membres de ce même groupe religieux à la haine (article 24 alinéa 5 de la Loi du 29 Juillet 1881) et à porter atteinte à l’honneur ou à la considération du peuple juif.

L’article 29 de la Loi du 29 Juillet 1881 stipule en effet que « Toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation. La publication directe ou par voie de reproduction de cette allégation ou de cette imputation est punissable, même si elle est faite sous forme dubitative ou si elle vise une personne ou un corps non expressément nommés, mais dont l’identification est rendue possible par les termes des discours, cris, menaces, écrits ou imprimés, placards ou affiches incriminés. » Et l’article 32 de la même Loi stipule que « La diffamation commise par les mêmes moyens envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance (…) à une race ou une religion déterminée sera punie d’un an d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement. »

Verset 50

Version 1 : « Regarde comme ils inventent le mensonge à l’encontre d’Allah. Et çà, c’est assez comme péché manifeste ! »

Version 2 : « Regarde les mensonges qu’ils forgent contre Dieu, c’est déjà un péché assez flagrant. »

L’article 29 de la Loi du 29 Juillet 1881 stipule que « Toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation . La publication directe ou par voie de reproduction de cette allégation ou de cette imputation est punissable, même si elle est faite sous forme dubitative ou si elle vise une personne ou un corps non expressément nommés, mais dont l’identification est rendue possible par les termes des discours, cris, menaces, écrits ou imprimés, placards ou affiches incriminés. » L’article 32 de la même Loi stipule que « La diffamation commise par les mêmes moyens envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée sera punie d’un an d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement. » Le verset 50 tombe sous le coup de ces deux articles, les auteurs n’hésitant pas à dire du peuple juif qu’ils sont des menteurs.

Verset 56

Version 1 : « Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au châtiment. Allah est certes Puissant et Sage ! »

Version 2 : « Ceux qui ne croient pas à nos versets, nous les pousserons au feu. Chaque fois que leur peau sera brûlée, nous leur donnerons une autre peau pour qu’ils goûtent le tourment, Dieu est le puissant, le sage. »

Or le verset 56 appelle à « brûler bientôt », ou à les pousser « au feu », « tous ceux qui ne croient pas à Nos Versets », c’est à dire toutes les autres religions que celle musulmane, sans distinction aucune. L’article 24 de la Loi du 29 Juillet 1881 stipule que « Seront punis de cinq ans d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende ceux qui, par l’un des moyens énoncés à l’article précédent, auront directement provoqué, dans le cas où cette provocation n’aurait pas été suivie d’effet, à commettre l’une des infractions suivantes : 1° Les atteintes volontaires à la vie (…) »

Verset 76

Version 1 : « Les croyants combattent dans le sentier d’Allah, et ceux qui ne croient pas combattent dans le sentier du Tagut. Eh bien, combattez les alliés de Diable, car la ruse du Diable est certes, faible »

Version 2 : « Les croyants combattent au sentier de Dieu et les incroyants au sentier des Tâghout. Combattez les clients du satan car les stratagèmes du satan ne sont pas forts. »

Le verset 76 appelle les lecteurs du Coran à combattre tous « ceux qui ne croient pas » ou les « incroyants », aux Versets (cf verset 56), c’est à dire toute personne n’étant pas musulmane, en affirmant qu’ils « combattent dans le sentier du Tagut » c’est à dire Satan, et qu’ils sont « les alliés du Diable » ou « les clients du satan ». Ce verset est diffamatoire à l’encontre de tout non-musulman.

Or l’article 29 de la Loi du 29 Juillet 1881 stipule que « Toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation . La publication directe ou par voie de reproduction de cette allégation ou de cette imputation est punissable, même si elle est faite sous forme dubitative ou si elle vise une personne ou un corps non expressément nommés, mais dont l’identification est rendue possible par les termes des discours, cris, menaces, écrits ou imprimés, placards ou affiches incriminés. » L’article 32 de la même Loi stipule que « La diffamation commise par les mêmes moyens envers une personne ou un groupe de personnes à raison (…) de leur non-appartenance à une ethnie (…) sera punie d’un an d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement . »

Verset 160

Version 1 : « C’est à cause des iniquités des Juifs que Nous leur avons rendu illicites les bonnes nourritures qui leur étaient licites, et aussi à cause de ce qu’ils obstruent le sentier d’Allah, (à eux-mêmes et) à beaucoup de monde »

Version 2 : « Il y a de bonnes nourritures permises que nous avons interdites aux juifs à cause de leur iniquité, parce qu’ils s’écartaient trop du sentier de Dieu. »

Ce verset accuse le peuple Juif d’avoir commis des iniquités, ce qui relève de la diffamation publique raciale suivant les articles 29 et 32 de la Loi du 29 Juillet 1881.

Verset 161

Version 1 : « et à cause de ce qu’ils prennent des intérêts usuraires – qui leur étaient pourtant interdits – et parce qu’ils mangent illégalement les biens des gens. A ceux d’entre eux qui sont mécréants Nous avons préparé un châtiment douloureux. »

Version 2 : « qu’ils pratiquaient l’usure et ce leur était interdit, qu’ils dévoraient injustement le bien des gens. Ceux d’entre eux qui ne croient pas, nous leur tenons prêt l’affreux tourment. »

Ce verset accuse les membres du peuple Juif de prendre « des intérêts usuraires » et de « manger illégalement les biens des gens », ce qui relève de la diffamation publique raciale suivant les articles 29 et 32 de la Loi du 29 Juillet 1881.

Haine raciale

Sourate 5. La table servie (Al-Maidah)

Verset 64

Version 1 : « Et les Juifs disent : « La main d’Allah est fermée !  » Que leurs propres mains soient fermées, et maudits soient-ils pour l’avoir dit. Au contraire, Ses deux mains sont largement ouvertes : Il distribue Ses dons comme Il veut. Et certes, ce qui a été descendu vers toi de la part de ton Seigneur va faire beaucoup croître parmi eux la rébellion et la mécréance. Nous avons jeté parmi eux l’inimité et la haine jusqu’au Jour de la Résurrection. Toutes les fois qu’ils allument un feu pour la guerre, Allah l’éteint. Et ils s’efforcent de semer le désordre sur la terre, alors qu’Allah n’aime pas les semeurs de désordre »

Version 2 : « Les juifs disent : La main de Dieu est fermée. Que soient fermées leurs mains, qu’ils soient maudits pour ce qu’ils ont dit. Non ! ses deux mains sont ouvertes et il donne comme il veut. La révélation de ton Seigneur ne fait qu’accroître la révolte et l’impiété de beaucoup. Nous avons excité entre eux l’inimitié et la haine jusqu’au jour de la résurrection. Chaque fois qu’ils ont allumé le feu de la guerre, Dieu l’a éteint. Ils s’efforcent de semer le désordre sur terre, mais Dieu n’aime pas les semeurs de désordre.

Ce verset incite à la haine raciale à l’encontre des Juifs, ce qui est prévu par l’article 24 alinéa 5 de la Loi du 29 Juillet 1881.

Verset 14

Version 1 : « Et de ceux qui disent : « Nous sommes chrétiens », Nous avons pris leur engagement. Mais ils ont oublié une partie de ce qui leur a été rappelé. Nous avons donc suscité entre eux l’inimitié et la haine jusqu’au Jour de la Résurrection. Et Allah les informera de ce qu’ils faisaient. »

Version 2 : « Nous avons reçu l’alliance de ceux qui disent : Nous sommes croyants. Mais ils ont oublié une part de notre avertissement et nous avons excité entre eux l’inimitié et la haine jusqu’au jour de la résurrection. Alors Dieu leur montrera leurs actes. »

Ce verset incite à la haine raciale à l’encontre des Chrétiens, ce qui est prévu par l’article 24 alinéa 5 de la Loi du 29 Juillet 1881. »

de nombreuses affaires de viols collectifs en Europe, comme celle ci, d’une ignominie révélatrice :

http://www.fdesouche.com/295483-grande-bretagne-un-gang-de-musulmans-emprisonne-pour-lenlevement-et-le-viol-de-deux-jeunes-filles-dans-le-cadre-de-la-celebration-de-laid

montrent que les mentalités masculines musulmanes, influencées par le Coran, considèrent les femmes non musulmanes ayant un comportement « libre » (c’est à dire ne portant pas le voile, sortant seules le soir, etc..) sont juste du « matériel », des objets de plaisir réservés par Allah aux « pieux » comme récompense anticipatrice des « joies du paradis ».

Rappelons d’ailleurs que jusqu’ à l’expédition militaire française de 1830 , qui avait pour but non pas l’agression ni la colonisation, mais la légitime défense du peuple français, les pirates islamiques dits « barbaresques » ne cessaient de mener, depuis le Maghreb, des expéditions sur les côtes européennes pour capturer des « proies sexuelles » européennes, à destination des harems et autres  bordels musulmans…

Tant que le Coran ne sera pas interdit en Europe , plus aucune femme européenne ne sera en sécurité, à moins qu’elle ne se convertisse à l’Islam et ne se voile !

quelques autres liens :

http://devilliers.blogmilitant.com/index.php?post/2011/02/15/Facebook-et-ses-groupes-%C3%A0-ne-pas-manquer

http://fr.altermedia.info/general/pays-bas-un-depute-veut-interdire-le-coran_11244.html

http://fr.danielpipes.org/4872/interdire-lislam  (critique vis à vis de l’interdiction)

http://www.islamdefrance.fr/main.php?module=debatpresse&id=439&PHPSESSID=4731ce8290c718d011cefeb2c21f0a24

http://www.nonali.be/

http://www.libertyvox.com/article.php?id=170

http://marie.roca.over-blog.com/article-une-loi-adoptee-va-permettre-de-faire-interdire-le-coran-45687348.html

Ah ! la France laïque, républicaine, où les femmes se sentent si bien …

http://www.bivouac-id.com/billets/france-93-une-adolescente-dorigine-pakistanaise-brulee-vive/

Une jeune femme de 17 ans a été retrouvée morte à Villemomble (Seine-Saint-Denis), le torse et la tête carbonisés, et son petit ami a été incarcéré, a-t-on appris lundi de sources policière et judiciaire.

Les pompiers ont découvert la victime lors d’une intervention pour un incendie dans un pavillon le 12 avril, a indiqué une source policière, confirmant des informations du Journal du Dimanche. La jeune femme, recroquevillée près d’un lit, était décédée, les poignets liés. Aspergée d’un liquide inflammable, sa tête et son torse ont été carbonisés.

Dix-sept personnes, membres de la communauté pakistanaise, se trouvaient dans le pavillon et ont été interpellées, mais seul un homme de 22 ans est resté en garde à vue. Il s’agit du petit ami de la victime, de nationalité française comme elle….

Ah la Turquie laïque !

et il quitte ce pays de tolérance pour s’installer au Japon, ce pays raciste qui ne connaît pas le couscous …. incroyable !

http://www.bivouac-id.com/billets/turquie-un-grand-pianiste-discrimine-apres-setre-declare-athee-decide-de-sexiler/

Fazil Say, compositeur et pianiste turc de renom international, a annoncé qu’il avait décidé de s’exiler au Japon, s’inquiétant de la montée d’un conservatisme islamiste opéré par le régime turc, dans un entretien au journal Hürriyet publié lundi.

“J’ai été exclu à 100% (de la société turque). Je pense qu’il est temps pour moi de m’installer au Japon”, a indiqué l’un des plus grands talents contemporains de Turquie et porte-parole des milieux laïcs, se disant victime d’une intolérance sociale et d’une censure du régime sur ses oeuvres.

“Quand j’ai dis que j’étais athée (…) on m’a insulté. La justice a été saisie sur ce que j’ai écrit sur Twitter. Je suis peut-être la première personne au monde à faire l’objet d’une enquête en justice pour avoir déclaré mon athéisme”, a-t-il dit….

La première sourate révélée du Coran

La sourate Al- ‘Alaq :

http://www.yabiladi.com/coran/sourate/96/al-alaq/page:1/surano:96

porte le numéro 96 dans l’ordre de la vulgate (arrangement des sourates de 1 à 114 dans le Livre) mais le numéro 1 dans l’ordre de la Révélation, c’est à dire qu’elle est la première à être révélée (nous allons voir sous peu ce qu’est cette prétendue « révélation », et qui a fort peu à voir avec les fables islamiques).

On peut donc dire que la « révélation » coranique, la dernière selon les musulmans (ce qui les incite à persécuter violemment ceux qui se réclamerainet de révélations venant « après », en particulier les Baha’is, qui en terre d’Islam connaissent des souffrances inimaginables) commence avec le premier verset de cette sourate :

اقْرَأْ بِاسْمِ رَبِّكَ الَّذِي خَلَقَ

Lis au nom de ton Seigneur qui a tout créé

et donc le premier « mot » adressé au Prophète par Dieu, par l’intermédiaire de l’Archange Gabriel, est le mot

IQRA

اقْرَأْ

LIS !

la racine du mot IQRA est d’ailleurs la même, formée des lettres Q R , que celle du mot Quran  = Coran.

Cet archange Gabriel est un bon bougre ! qui ne serait pas d’accord sur les bienfaits de la lecture pour former la jeunesse ignorante ? cela vaudra toujours mieux que de fumer des joints ou autre « loisir » encore plus destructeur !

reste à savoir de quelle lecture il s’agit ? s’il s’agit de livres néo-nazis, ou pornographiques,  le joint ou la bouteille de vodka vaut peut être encore mieux ?

des commentateurs à vocation « ésotérique » (comme c’est mon cas quand je me laisse aller à mes déplorables tendances à jouer les pseudo-gourous, mais je me soigne) pourront affirmer qu’il ne s’agit pas d’une lecture  « ordinaire », sur le modèle du « monde » et des gens qui lisent des livres ordinaires : il s’agit de lire dans le « monde spirituel », dans le « mundus intelligibilis » des archétypes divins, dans la « Table gardée » ou le « Coran céleste », ou que sais je encore…

Nous rejetons ici entièrement cette interprétation, au nom de notre conception de l’esprit et du divin !

en ce sens que « lire » implique une certaine passivité, une réception de l’esprit humain « informé » des « leçons » que veut lui adresser son Seigneur .

Or, pour nous, ainsi que nous nous en sommes expliqués notamment ici :

http://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/une-demonstration-irrefutable-de-lexistence-de-dieu/

le spirituel est activité pure, il n’est pas différent ni « réceptif » ni « passif » par rapport à l’ Acte pur que la métaphysique nomme « DIEU ».

Nous ne pouvons pas « lire » dans le monde des idées, puisque nous sommes les créateurs des idées, et si nous parvenons à devenir cette activité purement spirituelle, alors nous ne sommes pas différents ni séparés de Dieu, qui est immanence pure de la Raison créatrice de la réalité.

Il s’agira donc de la lecture d’un livre, d’un texte, d’un document; oui mais lequel ?

mais d’abord qui parle ici, pour adresser au Prophète Mohammed cette injonction :

IQRA ! LIS !

Dieu ? Allah ?

mais si vous dites que Dieu peut s’exprimer dans un langage humain, dans des mots proférés ou écrits, en s’adressant à un homme en chair et en os, vous dites que Dieu n’est pas Dieu !

Dieu, selon ce qui vient d’être dit un peu plus haut, est la Raison, ou le Verbe purement intérieur, ou dans les termes de Brunschvicg le « logos endiathetos », et il nous met en garde de ne jamais le confondre avec le logos propherikos:

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/vraie_et_fausse_conversion/vraie_et_fausse_conversion.html

« Dans l’histoire de la philosophie occidentale, rien n’est significatif à cet égard, comme l’exégèse stoïcienne de la mythologie, particulièrement en ce qui concerne la fonction médiatrice d’Hermès dans son double personnage de Verbe intime et de Verbe proféré. …L’étude des représentations cosmogoniques, liées elles-mêmes à l’élaboration d’une « Unité-Trinité : Phtah, Horus, Thot  », montre comment déjà « les théologiens distinguaient dans l’œuvre du Verbe la part de la pensée créatrice, qu’ils appellent le cœur, et celle de l’instrument de création, la langue : tout Verbe est d’abord un concept du cœur : pour prendre corps et se réaliser, celui-ci a besoin de la parole …La dualité du logos traditionnel expliquera donc l’oscillation des doctrines entre deux limites extrêmes qui sont marquées, en ce qui regarde notre sujet, par les deux interprétations du Verbe que nous offrent l’idéalisme mathématique avec Malebranche, le réalisme sociologique avec de Bonald. Mais, si l’on veut sortir de l’impasse, il faut bien renoncer à la confusion systématique de la synthèse et trancher l’alternative. »

les théologiens islamiques ont d’ailleurs sans doute pensé à ce genre de choses et imaginé pour la transmission du Coran de Dieu à l’homme l’archange Gabriel.

Seulement de deux choses l’une : soit l’archange transmet sans aucune différence ou modification, ce qui est bien la thèse islamique (en dehors des légendes du coran céleste) et alors il se confond avec Dieu lui même soit il est séparé de dieu, comme les hommes, par le gouffre de la Transcendance absolue et alors comment peut on dire que le Coran est divin ? et puis dans les deux cas les problèmes évoqués ci dessus autour de la dualité des logoi resurgissent !

Et puis qui a jamais vu des anges , ou alors peut être avec plus de 4 grammes d’alcool par litres, et encore ?

Non, il s’agit bien d’un être humain qui transmet ainsi le texte, qu’il a écrit lui même, à Mahomet et lui ordonne de lire, et nous connaissons le nom de cet homme, créateur du Coran :

Waraqa Ibn Nawfal

le cousin de Khadidja, la première épouse de Mahomet.

Ce Waraqa était un prêtre ébionite, de la religion nazaréenne, qui a pris  plus tard (au moins deux siècles après la mort de Mahomet)  le nom : Islam.

J’ai donné dans les articles suivants tous les renseignements et les liens utiles sur Waraqa et la religion nazaréenne :

http://mathesis.blogg.org/page-le_rabbin_ebionite_waraqa_bin_nawfal_est__le_gourou_pervers_qui_a_ecrit__le_coran_et_cree_l_islam-835.html

http://leserpentvert.wordpress.com/waraqa-bin-nawfal-le-gourou-ebionite-createur-de-lislam-et-du-coran/

A noter cependant un avis différent, sur ce site chrétien très sérieux :

http://jesusmarie.free.fr/islam_issa_et_jesus_waraqa_ben_nawfal.html

reste que la révélation coranique  s’arrête au moment même du décès de Waraqa :

http://islam.faq.free.fr/islam/warraqa.htm

bizarre non ?

voir aussi :

 
 
et voir les liens donnés dans mon article récent sur les origines nazaréennes de l’Islam :
 
 
liens qui ne laissent planer aucun doute.
 
Donc le scénario devient plus clair : la « révélation » est adressée par un homme, Waraqa Ibn Nawafal, prêtre ébionite, à un autre homme, Muhammad-Mahomet, qu’il a pu approcher facilement quand celui ci a épousé Khadidja la cousine de Waraqa, dans le but de lui enseigner le monothéisme et de créer ainsi de toutes pièces un monothéisme arabe.
 
Pour cela, Waraqa a écrit une sorte de « polycopié », de cours (pas ronéotypé hélas, vu l’époque) regroupant une sorte de résumé  des textes de l’Ancien Testament revus par les nazaréens. Il connaît aussi le « Nouveau Testament » auquel il s’oppose violemment, comme s’opposent tous les ébionites à la théologie paulinienne.
 
Seulement voilà : cette « nouvelle » religion crée des « tensions » et une forte opposition chez les autres Arabes, qui sont polythéistes et qui ne voinet pas d’un bon oeil la remise en cause de leur religion traditionnelle, de leurs déesses notamment, celles de l’amour par exemple, présidant aux bordels fort nombreux …
 
ces réactions sont humaines : comment réagiraient les musulmans si quelqu’ un se réclamant d’une nouvelle religion venait tenter de les convertir ? cet homme ne vivrait pas très longtemps, sans doute !
 
C’est à ce genre de réactions, bien compréhensibles, que fait allusion la sourate , verset 9 et 10 :
 
 

9.As-tu vu celui qui interdit

10. à un serviteur d’Allah (Muhammad) de célébrer la Salat?

quels sont ils, « ceux qui interdisent » ?

ce sont évidemment les arabes resté polythéistes  : au début, ils se contentent de se moquer de ces pauvres fous et de leurs pratiques bizarres, mais au fur et à mesure que des convertis de plus en plus nombreux rejoigent les « cinglés », ils s’inquiètent pour la stabilité religieuse et sociale de leur clan !

et le futur leur a donné raison !

ils commencent donc à passer à des conduites plus « autoritaires », voire « musclées » et répressives , pour se débarrasser de la nouvelle religion : gageons que si les hopitaux psychiatriques et les « tranquillisants » modernes avaient existé à l’époque, ils en auraient fait largement usage pour « rééquilibrer » ces agités !

Longtemps, l’issue demeure incertaine : le gourou ébionite , Waraqa, se rend bien compte de l’islamophobie galopante que déclenchent ses provocations chez les arabes traditionnalistes (païens) sauf que le nom « Islam » n’existe pas encore…

les versets suivants témoignent de cette inquiétude :

13.Vois-tu s’il dément et tourne le dos?

 

il cherche à provoquer une réaction de « résistance » chez le nouveau converti :

11.Vois-tu s’il est sur la bonne voie,

12. ou s’il ordonne la piété?

mais surtoutil appelle Allah le Tout  Puissant au secours !

Allah qui voit tout, sait tout, peut tout, et ne va certainement pas tolérer bien longtemps ces agissements contre son Prophète :

13.Vois-tu s’il dément et tourne le dos?

14. Ne sait-il pas que vraiment Allah voit?

bien vu, car ces peuplades naîves et ignorantes, qui n’avaient pas encore bénéficié des enseignements de la science occidentale moderne, étaient promptes à s’effrayer des « dieux nouveaux » : va savoir, et sils étaient plus forts que les dieux de la tribu ?

mais cela ne suffit pas sans doute, alors il passe aux menaces directes :

15.Mais non! S’il ne cesse pas, Nous le saisirons certes, par le toupet,

16.le toupet d’un menteur, d’un pécheur.

17.Qu’il appelle donc son assemblée.

18. Nous appellerons les gardiens (de l’Enfer).

rappelons nous que nous sommes au tout début de l’essor prodigieux de la nouvelle religion, les convertis sont peu nombreux, peut être même Mahomet est il encore le seul !

et si la flamme encore si fragile allait brusquement s’éteindre ?

les dangers sont nombreux, la foi du « nouveau converti » peut chanceler, il peut ne pas supporter la solitude, les railleries et les meances de la part des autres arabes.

il faut donc l’affermir dans sa foi, le rassurer par tous les moyens, ce dont témoignent les versets :

19. Non! Ne lui obéis pas; mais prosterne-toi et rapproche-toi.

« lui », c’est l’arabe resté païen, qui se moque de Mahomet

et aussi les versets :

6.Prenez-garde! Vraiment l’homme devient rebelle,

7. dès qu’il estime qu’il peut se suffire à lui-même

 

 

 
 

L’Islam top secret : on nous cache tout on nous dit rien !

http://www.avairan.com/david-abassi-islam-iran.htm

le livre de David ABBASI révélant les sombres secrets liés aux origines de l’Islam est accessible à tous !

L’ Islam Top Secret !!

David ABBASI

(Siyavash AWESTA)

Les Musulmans et non-Musulmans

ne connaissent pas bien l’Islam d’origine!…

…Ils confondent la croyance en Dieu

avec la croyance religieuse (l’Islam)…

ça s’est passé près de chez vous

Cet « incident » (appelons ça comme ça) s’est déroulé , vers 11 heures du matin, Samedi 14 avril 2012, dans une ville « moyenne » des Yvelines, située entre Versailles et Plaisir , une ville où se mélangent  zones pavillonnaires et quartiers constitués d’immeubles (à loyers « modérés », sans doute).

or je devais me rendre dans un de ces « quartiers » (où je ne vais jamais d’habitude) pour rendre mon équipement Internet + téléphone , car depuis la mort de mon père je n’habite plus là régulièrement, et cette « restitution » ne peut se faire que dans  certaines boutiques , et la plus proche se situait justement là…

bref je rentre, avec mon matériel empaqueté soigneusement, il y avait une queue de 7 ou 8 personnes avant moi, qui venaient pour acheter qui le journal, qui des cigarettes, qui des tickets de Loto ou autres jeux débiles…avant moi se situait une femme âgée, et devant elle toirshommes d’origine maghrébine , en survêt-casquette-chaussures de soprt comme il est d’usage.

Ils avaient dû déjà échanger une conversation avant que je n’arrive, mais ce qui attira mon attention c’est ces mots prononcés par la femme âgée , je ne me souviens plus exactement des termes mais en gros c’était :

« oui eh bien la France n’est pas un pays terroriste donc ceux qui veulent faire ça ils n’ont qu’à rentrer chez eux« 

c’est alors que l’un des trois hommes d’origine maghrébine (mais à l’accent parfaitement « français des cités ») se mit à réagir à ce terme de « terrorisme » en ces termes, ou à peu près :

« beuh terroriste, terrorisme, il n’y a pas de pays terroriste, le terrorisme c’est partout.. »

il parlait sans regarder la femme, comme s’il s’adressait à tout le monde… puis brusquement il haussa le ton et se mit à crier très fort :

« et vive Mohamed Merah ! vive les Arabes ! »

la femme se contenta de s’esclaffer en disant :

« vous voyez, je vous l’avais bien dit ! »

elle aussi sans parler à personne en particulier…

bref cela s’envenimait, et les vendeurs au comptoir ne réagissaient pas, ils avaient seulement des sourires gênés…

et le type continua son monologue, cette fois il parlait à l’un de ses copains qui essayait de la calmer :

« les gens ils disent n’importe quoi, sans savoir de quoi ils parlent, ils ne connaissent même pas la vie« 

à quoi la femme âgée rétorqua :

« à 69 ans, je crois connaître la vie mieux que vous« 

ce qui appela cette riposte immédiate, mais il parlait toujours sans s’adresser à quelqu’un en particulier:

« non, c’est l’inverse, moi j’ ai 39 ans dont 30 dans la tête et je connais mieux la vie« 

que voulait il dire par là, par ces « 30 ans dans la tête », sur 39 ans au total, voulait il indiquer qu’il était en France depuis 30 ans ?

qui saura jamais, il aurait fallu lui demander des précisions !

bien entendu, je passe sur les « ta mère, sa mère, leur mère » qui émaillaient régulièrement son « discours »….ces gens là sont obsédés par la mère des autres, que voulez vous !

les trois hommes étaient maintenant arrivés à la caisse, c’est alors que le troisième homme (aucun rapport avec le fameux roman de Graham Greene), qui était resté silencieux jusque là, tout en arborant un visage imperturbablement rigolard , rompit son silence pour délivrer à la cantonade cette haute leçon de sagesse :

« faut pas trop écouter la télé ! »

là encore sans regarder personne en particulier : sans doute voulait il « civiliser » les « mécréants », nombreux en ce samedi matin…sur ce en tout cas, il se crut dispensé de poursuivre son propos, et tout le monde sans doute se perdit en conjectures à propos de ce qu’il avait voulu dire par là…j’ai quand même la désagréable impression qu’il entendait signifier que « les medias avaient raconté n’importe quoi à propos de Mohamed Merah, en transformant en loup féroce ce doux agneau victime simplement du racisme des « céfrans ».

C’est bizarre, mais moi j’avais nettement l’ avis inverse : à savoir que la télé inventait bien trop « d’excuses », ou en tout cas d’explications, pour un crime atroce qui ne saurait être « expliqué », encore moins excusé, par rien !

ou alors on peut tout excuser !

car je rappelle quand même que nous parlons d’une bête féroce qui a poursuivi des enfants juifs dans la cour de leur école pour leur loger une rafale dans la tête et la faire ainsi exploser !

en tout cas, les trois hommes avaient maintenant terminé leurs emplettes, ils s’éloignèrent, et le « fou furieux » qui avait glorifié le meurtre antisémite crut bon d’ajouter , en hurlant à tue-tête :

« Vive les Arabes ! vive Mohamed Merah ! »

y avait il un sens « ésotérique » et soufique  à cette inversion de l’ordre des vivats, les Arabes se situant maintenant avant mohamed Merah ? je ne sais !

en tout cas, il n’a pas changé un seul terme par rapport à son premier « éclat », jugeant sans doute qu’il était impossible de dépasser la perfection de son expression !

Ah si, il ajouta quand même en levant le poing, rageur :

« on vous cassera la gueule ! »

sur quoi la femme âgée répliqua :

« oui mais pas en France, en Afrique, car ici c’est chez nous ! »

mais personne ne l’entendit, ni ne jugea utile de s’indigner de cet inacceptable « nationalisme frisant le racisme »..

C’est alors que le commerçant, voulant détendre l’atmosphère sans doute, adressa cet averttissement « humoristique » à un client (de race blanche) qui entrait :

« ici on n’accepte pas les noirs ! »

ce qui fit rire tout le monde…sauf moi, j’avais définitivement adopté le masque du « convive de pierre » !

l’un des hommes derrière moi dans la queue dit, d’un ton qui ne souffait pas la contradiction :

« c’est de la provoc à deux balles »

il visait les propos à la gloire de Merah.. le commerçant, qui semblait bien les connaître, apporta alors cette information capitale à propos des trois hommes :

« ils passent toute la nuit sur Internet à faire des paris en ligne, alors le matin ils sont nerveux ! »

des paris en ligne ? moi j’aurais plutôt pensé qu’ils regardent plutôt des sites où les filles sont toutes nues, pas farouches, et prennent des positions bizarres et proches du yoga oriental… mais bien entendu cela ne me regarde pas, après tout, comme disent nos amis américains :

« this is a free country ! »

traduit en général chez nous par :

« nous sommes en démocratie, quand même ! »

Alors bien sûr on me dira que ce n’est pas très grave : pas de violence physique, pas de casse, pas de blessés…

évidemment !

mais il me semble que ce n’est pas un incident isolé, d’après tout ce que j’ai pu lire ici ou là…et l’un de mes amis m’a fait part d’une scène analogue, cette fois dans le train sur la ligne St Lazare, impliquant une bande de « jeunes » qui hurlaient eux aussi « Vive Mohamed Merah » en traversant les wagons et remontant vers la tête du train…

on me dira aussi que j’aurais dû intervenir…je l’aurais fait en cas de violence physique bien sûr !

mais n’aurais je pas dû exprimer à voix haute mon indignation, ou bien appeler la police ? car les trois hommes, très fiers d’eux, s’étaient attablés à la terrasse d’un café, à moins de 50 mètres de la boutique…

je ne l’ai pas fait parce que la police ne se serait pas déplacée pour ce qu’elle aurait appelé « une broutille » (par contre en cas de racisme en sens inverse..)

et aussi parce que je connais par coeur le scénario dans ce genre d’histoires !

il y a 6 ou 7 ans, j’avais « interpellé » trois hommes, d’origine maghrébine aussi, qui fumaient en pleine gare (pas dehors, mais dans la pièce où l’on achète les billets, devant le préposé à la caisse SNCF)

qu’est ce que je n’avais pas dit là !

les insultes se sont alors multipliées à mon encontre, toujours les mêmes :

« fils de p.., ta mère  X Y Z etc…, petit pédé, va te faire enc.., espèce de sale enc… »

on connaît la chanson !

tout cela agrémenté de menaces de mort !

je me suis senti sali intérieurement par toute cette bassesse pendant des mois !

j’ai bien tenté de leur expliquer que non, je n’avais aucun goût pour me faire enc.., et qu’à mon grand regret j’étais bien trop vieux jeu pour être un « petit pédé » (ou un grand, d’ailleurs)…

j’ai dû constater que je parlais dans le vide !

ce fut en tout cas ma dernière tentative de dialogue et de concertation avec la racaille !

réponse à Edip Yuksel et à Rashad Khalifa

Au fond, à quoi se ramènent tous ces sites sur le nombre 19 dans le Coran ?

à un « raisonnement » qui dit en gros : tous ces nombres divisibles par 19 (y compris des nombres énormes, allant jusqu’à 12000 chiffres, dépassant les possibilités humaines de calcul) , ce ne peut pas être le fait du hasard; et d’autre part il est impossible que des êtres humains aient réussi à composer un texte qui donne de tels résultats numériques quand on « compte » les lettres et les versets, et quand on donne aux lettres arabes leur valeur « abjadique » (ou une autre, correspondant à certains  nombres premiers , etc..).

Donc comme ce ne peut pas être le hasard ni des humains, c’est Dieu qui a composé ce texte !

Je ne rentrerai pas dans le raisonnement pour le réfuter mathématiquement, car c’est impossible , et pas pour des raisons scientifiques ou religieuses : c’est parce que les prétendus « faits » sont trop imprécis pour faire l’objet d’une étude statistique (il faudrait d’abord prouver par exemple que TOUTES les divisibilités par 19 sont « voulues »).

Mais prenons le par l’autre bout en admettant sa validité et en examinant où cela nous mène !

Que veut on signifier par la proposition :

« C’est Dieu qui a écrit le Coran »

car enfin, le texte dont on dispose, et même ceux écrits sur des « supports naturels » (selon la légende), ce sont bien des écritures humaines.

Alors la question est :

quand a eu lieu la « transmission » du texte de Dieu à l’homme et par quelles voies ?

Ce ne peut être que d’esprit à esprit, sans support matériel (« audition », voix, signes écrits ou non) sinon on se situe dans un cadre matérialiste qui ne saurait convenir à Dieu !

puisque Dieu est Esprit..

mais alors , si l’on va jusqu’au bout de ce raisonnement, on aboutit à ma conception de Dieu comme Raison absolue :

http://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/une-demonstration-irrefutable-de-lexistence-de-dieu/

et en particulier, si l’on affirme que cette transmission se fait par voie purement interne et spirituelle, il devient inutile , et surtout idolâtre, d’introduire une « dualité » dans l’unité idéale de l’esprit en « imaginant » un Dieu « Autre » que l’homme devenu entièrement Raison qui lui « dicterait » des lettres et des nombres !

le véritable « péché » des thèses à la Yuksel est le suivant : il introduit un abîme entre les idées humaines et les Idées divines qui se résout en une rupture de l’unité propre à l’Esprit !

mais si, comme c’est nécessaire et inévitable, on se situe dans le cadre de pensée qui est celui de ce blog, en admettant l’immanence radicale de dieu comme Raison absolue à l’esprit humain dans sa dimension d’intériorité pure, alors il devient inepte de se limiter aux nombres du Coran.

Car l’aventure scientifique, mathématique pour être plus précis, qui commence en Europe au 17 ème siècle, éclipse largement toutes ces billevesées numérologiques à propos du 19 !

comparons leur la formidable épopée spirituelle qui dure plus de 3 siècles et qui aboutit en 1994 à la démonstration par Andrew Wiles du « grand » théorème de Fermat : qu’est qui sera la meilleure « preuve » de la « présence » illuminatrice de Dieu comme immanence radicale à l’esprit humain, qui lui donne selon le mot de Malebranche « toujours du mouvement pour aller plus loin » ?

le théorème de Fermat ou les billevesées du 19 ?

la réponse est évidente, pour ceux (assez rares au demeurant) qui savent apprécier en mathématiciens l’incroyable puissance de pensée et de vérité qui s’est déployée sur 350 ans à peu près, pour aboutir à la démonstration de Wiles !

Et si l’on se rend à cette évidence, ce n’est même plus la peine de gaspiller une seconde à propos du Coran et de ses prétendus « miracles numériques » !

une imposture musulmane à propos de 19 et des nombres de Fibonacci

J’avis rédigé un article circonstancié sur cette imposture sur mon blog maintenant disparu « Recherche de la vérité », heureusement j’avais conservé un résumé sommaire ici :

http://islamvsmathesis.multiply.com/journal/item/27/27

que j’ai recopié ici car il paraît que Multiply va disparaître :

http://mathesisuniversalis.wordpress.com/2012/11/30/imposture-musulmane-a-propos-du-19-et-des-nombres-de-fibonacci/

quelques explications supplémentaires :

l’article en question où est contenue cette imposture est :

http://people.hws.edu/ahmed/fibonaccipdf.pdf

je ne m’intéresse qu’à la partie dite « mathématique » (encore que ce soit un bien grand mot pour si peu de chose) qui va de la page 24 du document pdf à la fin, page 31.

Le lien ne semble plus fonctionner, voir celui là :

http://www.wellaware1.com/docs/ear/fibonaccipdf.pdf

à partir de la page 24 aussi.

Celui ci est tout aussi divertissant, la même imposture que je vais expliquer ici est donnée en page 1 à 3, et page 4 l’Islam redécouvre le nombre d’or comme limite de deux termes adjacents de la suite de Fibonacci !!!

http://www.les-suites.fr/suite-de-fibonacci.htm

« Montrons que (un+1 / un) tend vers le nombre d’or Φ (Φ = (1 + √5) / 2) »

Pour un crash course sur la suite de Fibonacci et le nombre d’or :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Suite_de_Fibonacci

la règle de formation est simple : elle consite à ajouter les deux nombres de rangs (n -1) et n pour avoir le nombre de Fibonacci suivant, de rang (n + 1 ) donc..

si l’on part avec 0 et 1 pour les nombres de rang 0 et 1, celui de rang 2 sera :

0 + 1 = 1

celui de rang 3:

1 + 1 = 2

etc..etc..

l’article islamique tente, page 24, de diviser les nombres de la suite de Fibonacci par 19 et ne trouve un résultat entier que pour le nombre de rang …. 19 ,  ce nombre est :

2584 = 136 x 19

ensuite les nombres de Fibonacci divisibles par 19 vont de 18 en 18, ils sont obetnus pour les rangs :

37 = 19 + 18, 55 = 37 + 18 , 73 = 55 + 18, etc…

mais vient ensuite une « découverte extraordinaire » selon l’auteur de l’article , c’est expliqué pages 26-27 dans le « Chart 2″: si vous prenez la suite à l’envers à partir de F(19) = 2584 et que vous en sosutrayez et additionnez alternativement la suite à l’endroit en partant de F(0) = 1, vous obtenez des multiples de 19 tout le temps , ainsi :

F(19) + F(1) = 2584 + 0 = 136 x 19

F(18 ) – F(2) = 1597 – 1 = 1596 = 84 x 19

F(17) + F(3) = 987 + 1 = 988 = 19 x 52

etc..etc.. voir le tableau « Chart 2″

Jusque là , pas de problème, ces calculs sont aisément vérifiables !

l’imposture repose dans le fait de prétendre que ces faits sont de nature miraculeuse, et se produisent seulement pour 19 !

En réalité cela se produit pour tout un tas d’autres nombres, la clé pour comprendre est la notion de « Fibonacci entry point » d’un nombre n, notée :

FEP(n)

qui est expliquée ici :

http://www.maths.surrey.ac.uk/hosted-sites/R.Knott/Fibonacci/fibmaths.html#alli

le FEP(n), pour n nombre entier, ou « point d’entrée de n dans la suite de Fibonacci », est le plus petit index i tel que le nombre de Fibonacci de rang i soit divisible par n

la suite donnant pour chaque n le nombre FEP(n) est ici sur Sloane :

http://oeis.org/A001177

19 appartient à la suite des nombres n tels que :

FEP(n) = n – 1

elle est ici sur Sloane :

http://oeis.org/A106535

(ceci veut dire que FEP(19) = 19 – 1 = 18, alors que pour notre article musulman on a

FEP(19 ) = 19, l’explication tient à une différence d’indexation, pour le site musulman le premier index est 1, et F(1 ) = 0, pour la notation usuelle on part de l’index o, et on note

F(0) = 0)

On vérifie alors, et l’on montre facilement par récurrence, que tous les nombres de la suite:

http://oeis.org/A106535

11, 19, 31, 59, 71, 79, 131, 179, 191, 239, 251, 271, 311, 359, 379, 419, 431, 439, 479, 491, 499, 571, 599, 631, 659, 719, 739, 751, 839, 971, 1019, 1039, 1051, 1091, 1171, 1259, 1319, 1399, 1439, 1451, 1459, 1499, 1531, 1559, 1571, 1619, 1759, 1811, 1831 …

dont le premier est 11, vérifient les mêmes propriétés de divisibilité prétendues « miraculeuses » que 19 !

A noter que tous les nombres de cette suite sont premiers, il est possible de le démontrer, c’est juste un peu plus compliqué (voir le site donné plus haut)

Ainsi par exemple pour 11 (en gardant les notations de l’article musulman, pour lequel on part de l’index 1, avec F(1) = 0, F(2 ) = 1, etc..) :

F(11) = 55 divisible par 11 alors que tous les précédents ne sont pas divisibles par 11

F(11) + F(1) = 55 + 0 = 5 x 11

F(10) – F(2) = 34 – 1 = 3 x 11

F(9) + F(3 ) = 21 + 1 = 2 x 11

etc…

le transport de la divisibilité par 11 tient simplement aux équations de définition de la suite de Fibonacci , ainsi :

F(9 ) + F(10) + F(3) – F(2) = F(11) + F(1)

compte tenu de :

F(9 ) + F(10 ) = F(11)

(par définition de la suite)

et :

F(3 ) – F(2 ) = F(1)

puisque :

F(3 ) = F(2 ) + F(1)

et l’ on montre par récurrence (selon ce même schéma) que la divisibilité se transporte indéfiniment.

La fin « en fanfare » de l’article islamique page 31 apparaît alors pour ce qu’elel est :

pitoyable !

quant au fait que :

19 x 74 = 1406

que l’année 1974 soit celle où le Dr Khalifa a fait sa découverte du « Code 19″, et qu’elle se situe 1406 années lunaires après l’année la création du livre, et que 19 soit mentionné explicitement dans la sourate 74 seulement, c’est un bidonnage s’appuyant sur des coïncidences fortuites : 1974 est l’année dans le calendrier chrétien, pas le musulman, et les années de ce calendrier qui est le nôtre ne sont pas lunaires…et d’ailleurs qui peut être certain que le Coran ait été créé 1406 années lunaires avant l’année 1974 ?

Les thèses et le site 19.org d’Edip Yuksel

je me demandais si j’allais poursuivre ce blog, je manquais de motivations…or récemment l’attention de Mr Edip Yuksel a été attirée par l’article suivant :

http://horreurislamique.wordpress.com/2012/03/23/les-traductions-reformistes-du-coran/

et il a posté un commentaire.

C’est un grand honneur pour moi qu’une personnalité aussi valeureuse et courageuse que Mr Edip Yuksel ait daigné lire ce blog modeste et obscur !

Je ne suis pas d’accord avec ses idées, pour autant que je les connaisse, mais j’estime que son combat contre l’obscurantisme musulman est tout à fait noble, et mérite d’être porté à la connaissance du grand public.

Sans vouloir bien sûr me comparer à ces géants de l’esprit, je citerai la relation tout à fait particulière entre Brunschvicg et Pascal, par delà les deux siècles et demi qui les séparent (mais le domaine intellectuel est celui de l’éternel présent, on est contemporain de Platon si on le lit bien, ce qui signifie : sans mépris « moderne » et en s’abstenant de faire « le tour du propriétaire dans les jardins du passé ») : les options philosophiques de Brunschvicg étaient évidemment diamétralement opposées à celle de Pascal, il le dit d’ailleurs clairement dans ce passage qui débute la « Querelle de l’athéisme » :

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/vraie_et_fausse_conversion/vraie_et_fausse_conversion.html

(page 180 du document word)

« Le drame de la conscience religieuse depuis trois siècles est défini avec précision par les termes du Mémorial du 23 novembre 1654 : entre le Dieu qui est celui d’Abraham, d’Isaac, de Jacob et le Dieu qui est celui des philosophes et des savants, les essais de synthèse, les espérances de compromis, demeurent illusoires. Il est donc important de soumettre à l’examen les moments du processus spéculatif qui explique et qui, selon nous, commande la nécessité de l’alternative. »

or Brunschvicg choisit le Dieu des philosophes et des savants, cf pages 181-182 :

« Le fait décisif de l’histoire, ce serait donc, à nos yeux, le déplacement dans l’axe de la vie religieuse au XVIIe siècle, lorsque la physique mathématique, susceptible d’une vérification sans cesse plus scrupuleuse et plus heureuse, a remplacé une physique métaphysique qui était un tissu de dissertations abstraites et chimériques autour des croyances primitives. L’intelligence du spirituel à laquelle la discipline probe et stricte de l’analyse élève la philosophie, ne permet plus, désormais, l’imagination du surnaturel qui soutenait les dogmes formulés à partir d’un réalisme de la matière ou de la vie. L’hypothèse d’une transcendance spirituelle est manifestement contradictoire dans les termes ; le Dieu des êtres raisonnables ne saurait être, quelque part au delà de l’espace terrestre ou visible, quelque chose qui se représente par analogie avec l’artisan humain ou le père de famille. Étranger à toute forme d’extériorité, c’est dans la conscience seulement qu’il se découvre comme la racine des valeurs que toutes les consciences reconnaissent également« 

par contre Pascal, à partir de son expérience mystique du lundi 23 novembre 1654, fait le choix inverse :

http://www.bibleetnombres.online.fr/memorial.htm

http://www.bibleetnombres.online.fr/memorial1.htm

« Depuis environ dix heures et demie du soir jusqu’à environ minuit et demie.

FEU

Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob,

non des philosophes et des savants.

Certitude. Certitude. Sentiment, Joie, Paix.

Dieu de Jésus-Christ,

 

Deum meum et Deum vestrum. Jean 20/17 *

 

 » Ton Dieu sera mon Dieu  »

 

Oubli du monde et de tout, hormis Dieu.

 

Il ne se trouve que par les voies enseignées dans l’Evangile. »

Mais cela, cette incompatibilité radicale des deux pensées, n’aura pas empêché Brunschvicg de consacrer une grande partie de sa vie à l’édition critique des oeuvres complètes de Pascal, et d’écrire ce livre admiratif et admirable sur la grandeur du génie de Pascal :

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/genie_de_pascal/genie_de_pascal.html

J’ai la même admiration pour le courage des réformistes de l’Islam comme Edip Yuksel, Abdennour Bidar, Rashad Khalifa, et d’autres, tout en n’étant pas d’accord avec eux, sinon je n’aurais plus qu’à me faire musulman !

Rashad Khalifa a notamment payé de sa vie pour son courage face aux fanatiques :

http://en.wikipedia.org/wiki/Rashad_Khalifa

est ce pour cela que je dois être d’accord avec ses thèses, ou avec celles des « Submitters » ?

évidemment non !

voici donc les liens vers les sites d’Edipt yuksel, ou en proximité avec sa pensée :

http://19.org/category/yuksel/19-gods-signature-in-nature-and-scripture/

on trouvera en colonne de droite les autres « sister sites » de ce mouvement de réforme, notamment :

http://www.islamicreform.org/

http://www.quranmiracles.com/

http://www.yuksel.org/

je disais plus haut « manquer de motivations » pour poursuivre ce blog , eh bien en voici une :

examiner impartialement et objectivement ces affirmations, notamment sur la structure numérique du Coran et de la Bible, et voir quel crédit on peut y accorder…

« Le vrai, c’est ce qui est vérifié » répétait inlassablement Brunschvicg..

Vérifions donc !

(ceci est le 19 ème article publié sur ce blog…doit on y voir un dessein divin ? désolé, mais je réponds NON)